Meilleur drone caméra

Les drones font partis des appareils les plus vendus actuellement. Ils sont généralement utilisés pour enregistrer de magnifiques vidéos panoramiques mais pas seulement. Ce guide d’achat va justement vous permettre de choisir le meilleur drone répondant au mieux à vos critères et à l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Tout d’abord vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif d’une sélection de drones qui ont retenus notre attention. Il s’agit de notre top 5. En quelques coup d’œil vous devriez y déceler le drone qui vous semblera le plus adapté à ce que vous souhaitez en faire.

Ensuite, pour aller plus loin, nous avons préparé des fiches détaillées pour chaque drone afin que vous puissiez en savoir un maximum sur chaque appareil avant de prendre une quelconque décision d’achat.

Pour finir vous trouverez des conseils et des réponses aux questions qui sont les plus fréquemment posées.

3D Robotics Solo

Le 3D Robotics Solo est une nouvelle génération de drone disposant de fonctionnalités, modes et paramétrages de vols encore plus innovants et intelligents. Mais aussi par son design très moderne et très sobre. Côté caractéristiques, il embarque une batterie au LiPo de 5,200 Mah. Le niveau de charge de cette dernière est indiqué par les 8 LEDS : si toutes les LEDS sont allumées, alors la batterie est pleine. Quand c’est le cas, le temps de vol est d’environ 20 minutes. Ce drone intelligent propose également une nacelle pour accueillir les GoPro. De ce fait, il est donc possible d’enlever la GoPro de la nacelle pour pouvoir le servir à d’autres applications.

Quant aux modes de vol, ce drone nouvelle génération embarque un large choix de mode permettant de s’adapter à toutes les activités : mode Cable Cam, mode Orbit, mode Selfie zt mode Follow… Le 3D Robotics Solo est également équipé d’un ordinateur de bord de 1 GHZ avec le contrôle aérien de Pixhawk : il permet de connaitre en temps réel le niveau de charge de la batterie, le nombre de satellites, la distance, altitude et vitesse du drone ainsi que les modes de vol définis. Pour connecter le drone à d’autres écrans, l’appareil est équipé d’une sortie HDMI. Mais il est aussi possible d’adapter un Smartphone IOS ou Android sur le support au-dessus de la télécommande de contrôle. Bref, grâce à ses fonctionnalités et ses paramétrages simplifiés, il est très facile à piloter même pour des débutants, avec une qualité d’image très professionnelle.

Principales caractéristiques du drone 3D Robotics Solo :

  • Couleur : noire
  • Capacité de la batterie : 5 200mAh
  • Type de batterie : Lithium Polymère (LiPo)
  • Poids : le drone, avec la batterie, le stabilisateur et la caméra, pèse environ 1,5 kg
  • Autonomie : environ 20 minutes
  • Mode de vol : mode Cable Cam, mode Orbit, mode Selfie zt mode Follow
  • Moteurs 880 KV
  • Angle de la caméra : 0 à moins 90 degrés
  • 8 leds pour signaler le niveau de batterie
  • Sortie HDMI

Points positifs :

  • Design très sobre qui rend tous les contrôles utiles très accessibles
  • Très facile d’utilisation grâce à son système de pilotage au même principe que celui d’une manette de jeu vidéo
  • Radiocommande très simple et intuitive
  • Très bonne qualité de vidéos sans avoir à se soucier du pilotage
  • Large choix de mode de vol : mode Cable Cam, mode Orbit, mode Selfie zt mode Follow

Points négatifs :

  • Achat supplémentaire d’autres accessoires indispensables (appareil de capture (GoPro), stabilisateur, nacelles, support 3-axes Gimbal)
  • Il faut encore télécharger des applications pour pouvoir utiliser le drone correctement
  • Temps de démarrage assez long notamment pour la calibration et détection des satellites
  • Prix assez élevé

Parrot AR.Drone 2.0

Le Parrot AR.Drone 2.0 fait partie de l’Edition Elite du drone Quadricoptère télécommandé Jungle. Ce drone possède deux caméras : l’une à l’avant avec une résolution de 720p et l’autre en dessous avec une résolution de 640 x 480. Il dispose d’une batterie de type LiPo de 1000mAh permettant de profiter d’un temps de vol de 12 minutes. A savoir que le temps de chargement est de 50 minutes à 1 heure.

Le Parrot AR.Drone 2.0 se pilote avec une application mobile et un appareil sous iOS ou Android, le tout via une connexion WiFi. D’ailleurs, grâce à cette application mobile, l’utilisateur peut prendre le contrôle total du drone en toute facilité pour régler l’altitude, la vitesse de déplacement du drone, le niveau de batterie, le contrôle caméra, enregistrement vidéo automatique… Juste en appuyant sur le bouton pilotage en bas de l’écran, le drone décolle et se pose très facilement. Et pour faire revenir le drone en toute rapidité, il suffit d’appuyer le bouton « Emergency » ou urgence. Avec ce quadricoptère intelligent, il est tout à fait possible d’enregistrer les vidéos directement sur le téléphone de contrôle.

Bref, l’utilisateur peut prendre en main en toute facilité l’intégralité du contrôle tout en bénéficiant d’une qualité d’image très correcte de 720 p.

Principales caractéristiques :

  • Couleur : multicolore
  • Connexions : WiFi
  • Nombre de ports USB : 1
  • Type de batterie : Lithium Polymer
  • Capacité de la batterie : 1000mAh
  • Temps de charge de la batterie : 50 minutes – 1 heure
  • Autonomie : 12 minutes
  • Résolution de la caméra : HD 720p
  • Vitesse en vol : 18 km/h

Points positifs :

  • Design : nouvelle carène et hélices couleur de la carène ;
  • Facile d’installation et d’utilisation ;
  • Caméra HD 720 p de très bonne qualité ;
  • Facile à piloter grâce à l’application mobile

Points négatifs :

  • Autonomie assez faible et donc achat d’une batterie supplémentaire ;
  • Mauvaise qualité d’image de la caméra h VGA dorsale ;
  • Ne résiste pas au vent au-dessus de 15 Km/h.

Parrot Bebop 2 FPV

Utiles dans plusieurs domaines, les drones sont aujourd’hui en plein « boom » ! Ils se déclinent actuellement en un large choix de types et modèles, dont le drone Bebop 2 FPV de la marque Parrot. Sachez qu’opter pour ce modèle de drone est très avantageux, car il est accompagné d’accessoires qui permettent de mieux profiter de l’appareil. En effet, le Parrot Bebop 2 FPV est un pack où on peut trouver :

  • Drone
  • Lunette FPV
  • Skycontroller
  • Tablette

A noter que le drone est 100 % compatible avec tous ces accessoires. Ainsi en associant l’appareil avec le skycontroller et les lunettes, le vol est tout simplement incroyable ! Avec ce modèle, il ne faut surtout pas hésiter à se lancer dans des vols longue distance : pilotage précis et visualisation ultra réelle seront au rendez-vous.

Caractéristiques du drone :
Le drone nouvelle génération Parrot Bebop 2 FPV est équipé de tous les accessoires pour assurer un vol extraordinaire en toutes circonstances. Il est également très pratique : avec ses 500 g, le drone se transporte en effet sans mal. Ce qui ne l’empêche pas de présenter des performances incroyables : cet appareil a une portée très étendue, jusqu’à environ 2 km. Mais encore, la qualité de l’image est digne d’un drone professionnel : la caméra est de 14 Mpx et aussi full HD ! A noter qu’il fonctionne avec Wifi 802.11a/b/g/n/ac soit le réseau MIMO Dual band. A noter également que ce drone est compatible avec votre Smartphone ou tablette. Sinon en achetant cet appareil, n’oubliez pas de demander l’hélice de rechange, le chargeur et câble, mais aussi l’outil de montage, le câble USB, la fixation tête, le câble de recharge, le support pour Smartphone ainsi que le guide d’utilisation.

Points positifs :

  • Léger
  • Compact
  • En total immersion grâce aux lunettes
  • Exploration des lieux inaccessibles
  • Design innovant
  • Excellent rapport qualité/ prix
  • Batterie LiPo (Lithium Polymer)
  • 25 mn de vol non-stop !

Points négatifs :

  • Mauvaise qualité du retour vidéo (360p au lieu de 370p)
  • Application « mode plan » payante
  • Incontrôlable pendant une panne de connexion
  • Compatibilité drone, lunette, tablette : parfois très difficile

DJI Phantom 4

Drone nouveau modèle, le DJI Phantom 4 est tout simplement extraordinaire ! Grâce à l’option ACTIVETRACK, il est en effet possible de suivre un objectif de manière automatique. Aucun récepteur n’est requis, le système d’évitement des obstacles gardant le Phantom éloigné des objets.

Et bien que ce soit un appareil avec un design très futuriste, il est très facile à piloter. Taper deux fois sur l’écran suffit par exemple pour faire voler le Phantom 4. De plus, il dispose également d’un détecteur d’obstacle muni d’une fonction Smart Return Home : ce dernier assure la sécurité du drone et permet de le ramener à son point de départ sans obstacles.

Le temps de vol est rallongé avec Phantom 4, soit 25 % plus long : c’est parce qu’il présente un système de propulsion dernier cri combiné à une batterie de très grandes capacités. Et si pour les autres marques de drones, il est impossible de filmer dans des endroits très extrêmes. Avec ce drone performant, shooter et filmer dans des plans insolites sont parfaitement possibles !

Caractéristiques :
Le DJI Phantom 4 présente de nombreuses caractéristiques qui le rendent aussi efficace que performant :

  • Capteur : 1/2,3” Pixels effectifs : 12,4 M
  • Des vidéos 4K plus nettes que jamais en 30fps et Full HD 1080p en 120fps
  • Shoots en slow motion grâce à une lentille nouvelle génération
  • Taille d’Image Max : 4000×3000
  • Plage ISO : 100 – 3200 (vidéo) 100 – 1600 (photo)
  • Prise de Vue : Mode rafale 3/5/7 photos ; AEB (Auto Exposure Bracketing) 3/5 images ajustées à 0,7
  • Résolution de l’appareil : 12 Mpx
  • Mode Sport : contrôle plus sensible et sentiment de vitesse plus vif encore
  • Caméra et batteries repositionnées au cœur de l’appareil pour modifier le centre de gravité du drone

Points positifs :

  • Autonomie : 28 minutes au maximum
  • Portée : 5 km environ
  • Vol sans souci
  • Déplacement grâce à une tape du doigt
  • Vitesse maximale : 72km/h
  • Nacelle entièrement intégrée
  • Jusqu’à 10 m de hauteur

Points négatifs :

  • Pilotage sensible
  • Autonomie moins efficace
  • Fonctionnalité compliquée

DJI Mavic Pro

Mavic Pro de la marque DJI, le drone qu’il vous faut peu importe vos besoins : jeux, tournage, photographie… Grâce au système de navigation GPS et Glonass, l’appareil parvient à rester parfaitement stable. C’est d’ailleurs l’un des meilleurs modèles de drones les plus prisés sur le marché. Il est capable d’accéder à tous les endroits extrêmement impossibles. Robuste et parfaitement compact, l’appareil est capable de supporter les chocs accidentels en cours de route.

De plus avec ce modèle, plus besoin de penser aux problèmes de batterie : cette dernière est en effet conçue avec du Lithium Polymer qui est connu pour sa grande autonomie. De ce fait, un vol avec le drone DJI Mavic Pro peut durer environ 25 minutes : un temps véritablement large pour ce type d’appareils ! Autonome, le drone est également doté d’une intelligence artificielle qui lui permet de voler seul, tout en évitant les obstacles.

Cerise sur le gâteau, ce quadricoptère est facile à transporter lors d’un long voyage : on peut en effet replier les bras qui supportent l’hélice de l’appareil. Enfin pour un drone 100 % performant, il ne faut pas oublier de se procurer les accessoires indispensables. A savoir : le chargeur et la télécommande.

Caractéristiques :
Le DJI Mavic Pro est un drone adapté aussi bien pour les amateurs que pour les pilotes confirmés ! Léger, pratique et facile d’utilisation, c’est le meilleur appareil pour satisfaire tous les besoins. Cela grâce à toutes les caractéristiques exceptionnelles dont il est doté :

  • Résolution de l’appareil photo : 12 Mpx
  • Vitesse de déplacement : 36 km/h
  • Portée : jusqu’à 7 km
  • Type de caméra : 4 K
  • Temps de vol maximum : 27 minutes
  • 24 processeurs

Points forts :

  • Système de navigation pour ne pas voler dans les zones non autorisées
  • Fonction Flight autonomie
  • Présence de capteurs
  • Design original
  • Équipé de chargeur et télécommande

Points faibles

  • Une portée plus ou moins faible (seulement dans les 7 km)
  • Problèmes de piles de télécommande
  • Sensible au vent

Hubsan FPV X4 H107D MODE 2

Avant même de choisir un drone, il faut penser à un modèle parfaitement stable, maniable et bien sûr facile à manipuler. 3 critères dont le modèle Hubsan FPV X4 HI07D MODE est doté : c’est le drone idéal pour un débutant et même pour un pilote confirmé. Le seul problème avec ce modèle de drone, c’est la résolution de la photo : la qualité de l’image n’est en effet pas vraiment exceptionnelle. Par contre, tous les amateurs pourront profiter de vidéos en direct sur leur écran. Un grand avantage également pour les professionnels : d’autant plus que ces derniers pourront également profiter de vols en immersion en se procurant des lunettes qui vont retransmettre la vidéo filmée en direct du multi-rotor. A noter que le Hubsan FPV X4 HI07D MODE est vraiment pratique pour une utilisation en salle ou en plein air. Surtout qu’en extérieur, cet appareil est très facile à transporter. A la fois robuste et compact, aucun risque qu’il se retrouve abîmé ou autre, et ce peu importe les chocs et les obstacles lors des vols. Il faut tout de même dire que l’usage de ce drone n’est pas conseillé pendant les fortes pluies ou grosses rafales de vent.

Caractéristiques :

  • Ecran : 3,4 pouces, LCD couleur
  • Qualité image : 720 x 240, soit un ratio de 0.2 MP
  • Compression : Motion JPEG encapsulée au format avi
  • Cadence : 60 images par seconde
  • Deux modes de vol (flipping, looping)
  • Programmable
  • Possibilité de formater
  • Possibilité de paramétrer les contrôles de la radio
  • Présence de fréquence radio (entre 5.725 Ghz et 5.945 Ghz)

Points forts :

  • Sauvegarde des vidéos dans la carte mémoire
  • Présence de radio commande
  • Possibilité d’arrêter les vidéos en plein vol à partir de la radio
  • Possibilités de faire des loopings et des flips

Points faibles :

  • Consomme beaucoup d’énergie (mange piles)
  • Parfois, retard de retour vidéo

Hubsan FPV Plus

Le HUBSAN FPV X4 PLUS est un mini Drone avec Caméra HD/Télécommande. Malgré sa petitesse, ses caractéristiques, options et fonctionnalités peuvent répondre aux nombreuses attentes des amateurs de drones. Il est en effet équipé d’une caméra pouvant prendre et enregistrer des vidéos en 720 HD.

En outre, ce mini drone dispose également d’une télécommande FPV, ainsi que d’un écran couleur de 4.3 pouces qui permet de filmer en temps réel et de suivre le vol. A noter que cette radiocommande, fonctionnant en 2.4Ghz, permet de faire les contrôles de base comme changer les modes de vol (Mode Altitude constante/Mode headers) ou déclencher la prise de photo ou vidéo.

Le mode de vol et les fonctionnalités de ce mini drone offrent également une bonne maniabilité ainsi qu’une grande facilité de pilotage pour les débutants. L’autonomie de sa batterie LiPo est de 7 minutes avec un temps de charge de 30 minutes et une distance de pilotage de 100 m. Pour pouvoir être utilisé dans la nuit et dans le noir, le HUBSAN FPV X4 PLUS est équipé de LEDS. Ces derniers permettent également de connaitre le niveau de la batterie par le clignotement.

Caractéristiques :

  • Type : Mini-drone avec cam HD FPV
  • Vitesse en vol : 40 km/h
  • Caméra : HD 720p FPV avec écran 4.3 pouces
  • Autonomie : 7 minutes
  • Temps de charge : 30 minutes
  • Distance de vol : 100 mètres
  • Mémoire : Carte SD
  • Radiocommande  en 2.4Ghz
  • LEDs pour une meilleure reconnaissance en vol et connaitre le niveau de la batterie

Points positifs :

  • Sa petitesse offre une bonne maniabilité
  • Design moderne et soigné
  • Qualité d’image correcte de 720p
  • Riche en fonctionnalités et équipements modernes : mode FPV, écran LCD, Gyro à 6 axes
  • Bon rapport qualité/prix

Points négatifs :

  • Fragile et vol extérieur assez difficile à cause de sa taille
  • Distance de vol assez limitée
  • Autonomie faible, nécessitant l’utilisation d’une batterie de recharge

Syma X5SW

Le SyMa X5SW est équipé de Caméra vidéo de couleur et un appareil photo de 2 Mpx. Il intègre la technologie gyroscope à 6 axes permettant d’assurer une grande stabilité en vol. La présence de cette technologie offre également une large possibilité de vols et de fonctions, à savoir : haut/bas, vol latéral, gauche/droite, avant/arrière, rotation gauche/droite, fonction 3D à 360 degrés et des tas d’autres encore…

Le SyMa X5SW embarque une batterie 3,7V 500 mAh. Elle possède une télécommande avec écran LED pour afficher l’état de vol, mais également 4 hélices de rechange. A savoir que la batterie de télécommande est une Pile AA, tandis que celle de la batterie d’hélicoptère est une Pile au Lithium. Avec ce drone, vous pouvez ainsi profiter de 9 à 12 minutes de vol pour un temps de charge d’environ 100 minutes.

Pesant près de 0.9 kg, le SyMa X5SW est compatible pour toute utilisation : vol extérieur ou intérieur avec une distance de contrôle d’environ 80 m. De plus, pour connaitre le niveau de la batterie et pour permettre un vol de nuit, ce modèle dispose de lumières LED colorés. Et pour bien protéger l’appareil des chocs, le drone est équipé de cadre de protection d’hélice.

Caractéristiques :

  • Poids : 0.9 kg
  • Couleur : blanc
  • Batterie : 3,7V 500 mAh
  • Temps de vol : 9 à 12 minutes
  • Temps de charge : environ 100 minutes
  • Fréquence : 2.4 ghz
  • Batterie de Télécommande: Pile AA
  • Batterie d’Hélicoptère : Pile au Lithium
  • La distance de contrôle : environ 80m
  • Dimension : 37.5*37.5*7.5 cm
  • Canaux : 4CH avec 6 Gyroscope à 6 axes

Points positifs :

  • Système de contrôle intuitif, idéal pour les débutants
  • Large possibilité de mouvement de vol
  • Prix raisonnable : idéal pour les petits budgets

Points négatifs :

  • Assez léger, ne tient pas trop au vent
  • Temps de charge assez long pour une autonomie assez courte

Comment fonctionne un Drone ?

Filmer vu du ciel ! C’est maintenant possible grâce au drone : ce dernier permet aux professionnels comme aux amateurs de vidéo d’améliorer leur technique de réalisation. Comme tous les appareils électroniques, sa manipulation nécessite quelques connaissances techniques. Pour ce qui est de son fonctionnement : comme c’est un multicoptère, le drone ne peut voler sans 4 ou 6 hélices (selon le modèle). Une fois l’appareil mis en marche, les hélices tournent tout en créant une force de sustentions : la force des hélices, supérieure au poids du drone, qui permet au drone de s’élever.

A noter que l’état du vol varie en fonction du mouvement des hélices depuis les moteurs. De plus si tous les moteurs fonctionnent à la même vitesse, l’appareil effectue un vol stationnaire. De ce fait, pour effectuer des mouvements d’avant en arrière, les moteurs de devant et derrière entrent en jeu. De même pour les déplacements de gauche à droite : moteur de gauche et moteur de droite. Comme tous les appareils motorisés, la durée d’un vol dépend d’une batterie, mais généralement entre 15 et 30 mn. L’usager, resté à terre, contrôle le déplacement, la mise en marche et l’arrêt du drone via une télécommande : cette dernière est livrée avec l’appareil lors de l’achat.

L’importance de cibler ses besoins

Le drone devenu, actuellement un appareil à usage courant, est très présent sur le marché des appareils électroniques. C’est pourquoi, il se décline aujourd’hui en d’innombrables modèles et marques. Bien qu’ils soient tous performants, solides, fiables, maniables… chaque modèle dispose de ses propres caractéristiques :

  • Résolution d’image
  • Autonomie
  • Robustesse
  • Performance
  • Compatibilité radio…
  • Portée
  • En extérieur ou intérieur
  • Budget
  • Technique de pilotage…

Il est important de choisir en fonction des besoins. Par exemple, s’il s’agit de faire cadeau d’anniversaire à un enfant de 10 ans, il est beaucoup plus sage de choisir un modèle de drone pas complexe avec un fonctionnement facile et quelques options disponibles. Par contre, si c’est pour un usage professionnel (filmographie, photographie…), l’idéal est d’opter pour un appareil beaucoup plus performant avec une large autonomie, une excellente qualité d’image ainsi qu’une très longue portée. Il est donc très important de connaitre l’usage destiné au drone avant de se lancer dans l’achat.

Quel drone choisir ?

Le choix de drone est assez difficile si on l’achète juste pour le plaisir d’en avoir un. En effet, plusieurs critères sont à prendre en compte avant d’opter pour tel ou tel modèle.

Le niveau de pilotage :
La manipulation d’un drone varie du simple au plus compliqué : débutant ou professionnel, chacun choisit le niveau de pilotage qui s’adapte le mieux à son niveau pour éviter les accidents qui peuvent endommager l’appareil. Dans tous les cas, il sera possible de contrôler un drone avec une tablette ou Smartphone.

L’usage :

Le drone est un appareil maintenant très courant, petits et grands rêvent d’en avoir un : que ce soit pour jouer, filmer, shooter ou même sécuriser un endroit. Sachez qu’il existe actuellement plusieurs types de drones en fonction de leurs performances et de leurs options. A noter que certains fabricants intègrent dans l’appareil un système d’intelligence artificielle : une option permettant d’espionner des lieux, mais aussi de s’immerger dans des endroits parfois impossibles à atteindre.

Le budget :
Le prix de drone est très variable, c’est pourquoi il est difficile d’estimer un tarif pour chaque type d’appareil. Surtout qu’aujourd’hui, tous les amateurs de technologies l’utilisent. Le prix varie donc selon le modèle et les performances de l’appareil (autonomie, capacité à voler, portée, qualité de la caméra…).

Quel drone acheter pour débuter ?

Il est possible de trouver un modèle de drone qui s’adapte à tous niveaux de pilotage. Dans le cas des débutants par exemple, ces derniers pourront profiter d’un vol exceptionnel avec un drone conçu spécialement pour le loisir. Mais quelles sont les caractéristiques d’un drone pour les novices ?

  • Facilement maniable ;
  • Petite caméra intégrée ;
  • Batterie environ 7 minutes ;
  • Moins de techniques d’utilisation ;
  • Utilisable en intérieur comme en extérieur ;
  • Structure souple et robuste ;
  • Batterie interchangeable ;
  • Vol extrêmement stable ;
  • Portée limitée (dans les 1km) ;

Quelle taille pour mon drone ?

Les drones sont disponibles en plusieurs formats : les mini-drones, les drones de taille moyenne et les gros drones. D’ailleurs, le choix entre ces trois formats dépend largement de son utilisation.

Les mini-drones mesurent 5 cm de côté et ne pèsent que quelques dizaines de grammes. Ils sont semblables à des jouets pour enfant, pourtant ce sont des vrais bijoux de la technologie. Leur taille offre une bonne maniabilité, mais toutefois ils se révèlent plus difficiles à piloter. Ces drones de petite taille ne sont également pas trop résistants au vent et ce qui les destine surtout pour les vols à l’intérieur. Ils sont surtout conçus pour l’économie de poids, car leurs moteurs sont très légers, mais avec une durée de vie assez courte et une batterie assez faible : ce type d’appareil est donc surtout pensé pour une utilisation occasionnelle. Un avantage c’est qu’ils sont très discrets, donc idéals pour les opérations d’espionnage.

En ce qui concerne les drones de taille moyenne ou classique, ils mesurent entre 30 et 50 centimètres. Faciles à piloter, ils offrent une grande maniabilité, et donc un grand confort d’utilisation. A noter que la qualité d’image et ses fonctionnalités dépendent de sa marque. Mais en générale, ils sont assez performants et fiables pour toute utilisation.

Quant aux gros drones qui mesurent une dizaine de centimètres de côté, ils sont surtout conçus pour les usages professionnels. Ils sont notamment utilisés pour la prise de vue aérienne ainsi que pour la réalisation d’un document de grandes envergures. Grâce à leur taille très généreuse, ils peuvent prendre en photo et filmer des beaux paysages avec un angle de vue très impressionnant. Avec ce format de drone, il est possible d’intégrer une caméra ou un appareil photo de reflex à bord. Les gros drones disposent également des moteurs et batterie très puissants avec une caméra de type GoPro.

Bref, avant d’acquérir un drone, il faut d’abord prendre en compte de l’usage auquel il sera destiné : les mini-drones sont idéals pour s’initier sans se ruiner, les drones standards pour toutes utilisations à condition de bien vérifier leurs options et fonctionnalités et enfin les gros drones sont spécialement conçus pour usage spécifique ou à but professionnel.

Qu’est-ce qui est considéré comme raisonnable en matière d’autonomie en vol ?

Avant toute chose, il faut savoir que la durée de vol dépend de plusieurs facteurs, à savoir : les conditions de vols (vent, température…), les équipements intégrés (leds…), le poids et la taille du drone… Mais l’autonomie considérée comme raisonnable se trouve entre 10 et 30 minutes. Pour les mini-drones, l’autonomie est assez faible (moins de 10 minutes). Pour un drone de taille moyenne, une autonomie de vol de 10 minutes est considérée comme correcte. Mais s’il intègre des tas de fonctionnalités et équipements supplémentaires, l’autonomie de vol doit être supérieure à 10 minutes. Et bien sûr pour les gros drones, la durée de vol raisonnable se trouve au-delà de 10 minutes (entre 20 minutes et 30 minutes). Bref, l’autonomie raisonnable dépend de la taille de l’appareil et ses fonctionnalités. Toutefois, il est possible d’acquérir une batterie de rechange pour optimiser le temps de vol.

Caméras Embarquées ou GoPro ?

Pour obtenir une meilleure qualité d’image, bien choisir sa caméra est très important. Le meilleur choix se porte entre les caméras embarquées ou GoPro. A noter qu’il doit se faire en fonction de son utilisation : si c’est à but professionnel, la GoPro reste la meilleure option. Elle offre en effet de nombreuses fonctionnalités, options et qualité d’image plus performantes que les caméras embarquées. De plus, la GoPro s’intègre facilement au drone car il est léger et très facile à installer. Cette caméra offre également un large choix de possibilités : il est possible de choisir un modèle avec écran, télécommande WiFi, caisson de protection, formes (rectangulaire, cylindrique…), résolution d’image en 4K ou ultra HD ou en simple full HD… Bref, la GoPro est idéale pour les pilotes de drone en quête d’image et vidéo de qualité, tandis que les caméras embarquées sont faites pour les simples amateurs.

Des Alternatives à la GoPro ?

Le marché des caméras embarquées est en plein essor. Un succès porté par l’utilisation des drones. A noter que sur le marché, il existe aujourd’hui des tas de modèles et de marques. Mais GoPro se présente comme le leader de la marque des caméras embarquées dans le monde : il occupe en effet environ 20 % du marché. Ce qui explique que les 80 % restant sont occupés par les autres constructeurs de caméras embarquées. Des alternatives assez vastes et nombreuses permettant à GoPro de toujours améliorer ses fonctionnalités et ses options. L’idéal est de prendre le temps de bien se renseigner sur chaque modèle avant de choisir et en acheter une.

Comment utiliser votre drone ?

Exceptionnel, le drone est un appareil aujourd’hui incontournable pour une prise de vue remarquable. Longtemps utilisé par les militaires pour espionner, c’est un équipement est devenu indispensable pour les vidéastes souhaitant améliorer leurs techniques de filmage et photographie. Mais cette bonne qualité d’image ne pourra cependant être possible sans savoir comment utiliser le drone : bien évidemment, la notice informe sur tout ce qu’il faut faire pour faire voler l’appareil mais il est quand même nécessaire d’apporter quelques explications.

Pour commencer, il faut savoir que le drone fonctionne avec une batterie qui doit être chargée. De même pour la télécommande et la caméra embarquée : des piles performantes pour la télécommande et une batterie LiPo pour la caméra. Concernant la mise en marche d’un drone, elle varie d’une marque à une autre : mais en général, la télécommande ou mallette dispose un bouton On/Off. Mais avant d’en venir là, il faut veiller à ce que le drone soit bien stable sur le sol.

Pour une première utilisation, l’idéal est d’effectuer des vols à l’intérieur d’une maison pour éviter les conditions extérieures peut-être nuisibles pour l’appareil (chaleur, pluie, vent…). Une fois la mallette allumée, il faut après fixer le bouton de droite qui est le joystick directionnel et celui de gauche lié aux gaz. Attention, les escaliers, les lustres, les angles du mur peuvent être fatals pour l’appareil en cas de mauvaise manipulation. De ce fait, il est beaucoup plus sur de mettre des protections hélices.

Conseils sur le pilotage d’un drone ?

Bien que le drone compte parmi les appareils téléguidés les plus maniables, cet appareil nécessite quand même quelques techniques de manipulation plus ou moins complexes.

  • Par exemple, même s’il est plus facile de faire voler l’appareil en intérieur, il faut quand même éviter les pièces trop meublées : un espace vide est beaucoup plus idéal pour votre premier vol.
  • Pour faire voler le drone, il suffit d’appuyer sur le bouton « on ». Les hélices commencent à tourner et l’appareil va prendre un peu de hauteur.
  • Pour déplacer le drone d’avant en arrière : le contrôle de l’appareil via le sol se fait grâce à la télécommande compatible à l’appareil. Cet accessoire dispose d’un bouton permettant de faire avancer ou da faire reculer le drone. A noter que pour faire demi-tour ou pour renverser le mouvement de déplacement, il faut faire attention à ce que l’appareil reste à la même altitude.
  • A présent, il faut savoir comment faire atterrir le drone : d’abord veiller à ce que l’espace l’atterrissage soit le plus stable possible, c’est-à-dire bien plat. Avant de poser, il faut réaliser un mouvement de haut en bas permettant au moteur de ralentir et de descendre tout doucement.

La législation française sur les drones ?

L’État français est très exigeant sur l’utilisation de l’espace aérien. Ainsi pour de raisons de sécurité, tout utilisateur de drone doit respecter les normes en vigueur. Il faut, en effet, tenir compte des consignes de sécurité et le respect de la vie privée aux restrictions des vols. A savoir :

  • L’interdiction de faire voler un drone dans les lieux publics (parcs, stades, plages, zones militaires…)
  • Le respect d’une hauteur maximale d’environ 150 mètres
  • L’interdiction de filmer des gens sans leur avis
  • L’interdiction de faire voler le drone depuis un véhicule en mouvement
  • Le non-usage d’accessoires (jumelles) pour le pilote

A noter que pour une utilisation professionnelle en plein air, comme le tournage d’un film, la réalisation d’un shooting, le pilote doit avoir un brevet de pilote et obtenir une agrégation de vol auprès de la préfecture. Le drone à utiliser doit également être homologué. Par contre si c’est pour des raisons personnelles (mariage, réunion de famille…), le drone ne doit, en aucun cas, sortir du cadre de la vie privée : les images ne devraient donc pas être divulguées.

Un drone peut-il voler sous la pluie ?

Malheureusement, un drone, peu importe ses performances, ne supporte pas la pluie. A noter que la pluie ainsi que le vent sont les pires ennemis de ce type d’appareil. De plus, le drone est motorisé et fonctionne avec une batterie, et comme toutes les catégories d’appareils électroniques, le contact de l’eau peuvent l’endommager de manière irréversible.

Un drone peut-il voler par grand vent ?

La résistance au vent des drones dépend de plusieurs facteurs : la puissance des moteurs, le poids de l’appareil, sa taille, le mode de pilotage, la tenue de multirotors… A noter cependant que peu importe le modèle et la puissance, les drones ne peuvent pas voler par grand vent : il existe des limites météorologiques. Selon le modèle et la marque, les drones peuvent voler en sécurité jusqu’à une force de vent limité allant souvent de 15 et 40 km/h maxi. En outre, les mini-drones qui ne pèsent que quelques centaines de grammes sont plus sensibles et fragiles au vent. Ce qui explique pourquoi les drones plus lourds sont beaucoup plus résistants au vent.

Mais peu importe le poids, la puissance des moteurs, le mode de pilotage et les fonctionnalités du drone, il est fortement conseillé de toujours respecter la notice concernant la limite de vol. Dans le cas d’un vol à but professionnel, de grande envergure ou dans les endroits méconnus, il est également conseillé de consulter les bulletins météorologiques afin d’anticiper les changements qui peuvent survenir.

Comment transporter son drone sans risquer de le casser ?

Les drones sont des bijoux technologiques qui nécessitent une attention toute particulière lors de leur transport. Pour éviter les risques de fissures et les éventuels chocs, il faut toujours les conserver dans un endroit spécifique lors des déplacements. Pour cela, il existe des sacs de transport spéciaux qui sont indispensables pour conserver le drone dans un endroit sécuritaire. A noter que sur le marché, sont proposés divers modèles de sac de transport de drone : valises, sacs à dos… Ces derniers permettent de ranger le drone et ses équipements, tout en protégeant les outils fragiles comme les hélices, la batterie…

Avec ces sacs de transport, il est tout à fait possible de partir en voyage, en pique-nique ou en randonnée avec le drone sans risque de l’abimer. D’autant plus qu’ils présentent l’avantage d’être à la fois résistants, étanches, et solides. L’agencement des cages et poches des sacs de transport sont parfaitement étudiés afin de répondre aux besoins de l’utilisateur et bien sûr à la taille de chaque appareil. A noter que le choix se fait en fonction de la taille de l’appareil, les équipements intégrés, l’usage du drone…

Faut-il entretenir son drone ?

Comme tout appareil technologique, le drone est un dispositif qui nécessite un entretien particulier. Cela pour optimiser sa durée de vie, mais aussi pour préserver son bon fonctionnement ainsi que ses performances. A savoir que le processus de nettoyage et d’entretien de drone est très simple et facile à réaliser. Pour un entretien optimal, il faut nettoyer tous les coins de l’appareil et tous ses équipements.

La première étape consiste à nettoyer le corps du drone. Pour cela, il suffit d’utiliser un essuie-tout imbibé d’un peu alcool. Il faut ensuite le nettoyer en insistant sur les petits coins. Pas de panique ! L’alcool n’agresse pas le plastique de l’appareil. Une fois cette étape terminée, il faut terminer en passant un coup de chiffon doux et légèrement humide.

Il faut savoir que l’entretien d’un drone ne se résume pas simplement au nettoyage du corps de l’appareil. Il faut également prendre soin de ses équipements : les hélices, la caméra, les batteries…

  • Pour l’entretien des hélices, il suffit de passer un coton-tige imbibé d’alcool dans le pas de vis. Ce geste simple permet d’enlever efficacement tous les petites poussières et d’optimiser la performance des hélices.
  • Concernant l’entretien de la caméra, il est conseillé d’accorder un soin tout particulier à la lentille. Pour ce faire, il faut utiliser des matériels spécifiques afin d’éviter les fissures. Il est notamment indispensable d’utiliser des filtres de polarisation ou de protecteurs, mais aussi un chiffon à lunette pour essuyer doucement la lentille. En cas de taches persistantes, il faut utiliser un coton tige légèrement imbibé de produit nettoyant pour vitres.
  • Quant à l’entretien de la batterie, il faut respecter les consignes et notices des fabricants afin d’éviter les éventuels accidents. De plus, la manipulation et la conservation des batteries LiPo des drones nécessite une grande attention.

Les réparations lies à un crash

Si l’État français a mis en place des règlementations strictes sur l’usage de drone, c’est avant tout pour la sécurisation de l’espace aérien. Mais le respect des normes permet également d’éviter les accidents qui risquent d’endommager l’appareil. Car parfois, même si le drone est homologué et que le pilote est agrée, un accident peut encore survenir en plein vol menant à un crash de l’appareil : sachez que même s’il est indiqué sur la notice que le drone résiste aux chocs, une chute n’est pas toujours évident pour ce type de multicoptère.

Cependant pas de panique, il est possible de réparer votre drone ! Sachez cependant que la réparation varie selon le type de panne après le crash :

  • Impossible de faire décoller l’appareil :
    Votre drone ne parvient plus à décoller, donc à voler ? Il faut commencer par vérifier l’ordre de remontage des hélices. Comme ces derniers sont les éléments les plus fragiles de l’appareil, il est important de le faire tout doucement pour ne pas les inverser.
  • Le moteur ne fonctionne plus :
    Pas la peine de s’inquiéter, le moteur n’est pas forcément endommagé. Le choc a peut-être causé quelques décalages sur les pièces de l’appareil. Pour le réparer, l’idéal est de recoller le tout avec un fer à souder d’une puissance entre 20 et 30 watts.
  • Problème de fixation moteur :
    Lors d’un crash, il arrive parfois que le moteur se détache du drone proprement dit. La soudure est également la meilleure solution pour résoudre ce problème. Attention cependant à l’assemblage des fils d’alimentation !
  • Le drone n’est plus stable :
    Il se peut que les gyroscopes soient déréglés après un crash. L’idéal est de commencer par éteindre l’appareil et toutes ses commandes. Ensuite, il va falloir recommencer la synchronisation sur un sol très plat. En quelques secondes, les gyroscopes vont se réinitialiser automatiquement.

Quelques Conseils

Mieux vaut prévenir que guérir ! Faire voler un drone ne se fait pas n’importe où et n’importe comment. C’est la seule solution pour garder son appareil en bon état. Zoom sur ce qu’il faut prendre en compte pendant l’usage d’un drone :

  • Ne pas effectuer des vols en pleine forêt, dans la montagne, sur la plage… ;
  • Éviter de faire voler son drone à côté d’immeubles, au dessus de l’eau… ;
  • Respecter les hauteurs maximales ;
  • Ne jamais perdre de vue l’appareil en plein vol ;
  • Ne pas utiliser le drone pendant la nuit ;
  • Éviter de survoler dans les zones sensible (zone militaire, aéroport…) ;
  • Tenir compte des conditions météorologiques (ne pas utiliser l’appareil sous la pluie, forts vents…)
  • Avant d’effectuer un vol, vérifier l’état des hélices ;
  • Vérifier également l’état de la radiocommande ;
  • Ne pas faire des slaloms dans le cas d’un drone moins performant…

A noter que les crashs ne surviennent pas accidentellement : il est parfaitement possible de détecter le problème bien avant le vol. Il se peut également que le crash soit causé par à une mauvaise manipulation venant du pilote : il est donc primordial pour ce dernier de faire très attention !

Vocabulaire couramment utilisé dans le milieu

Avant d’utiliser un drone, il faut maitriser la base du fonctionnement de l’appareil. Mais il est également important de maitriser quelques jargons pour améliorer ses connaissances en la matière.

Multi-rotors : appelé également multicoptère, c’est le nom technique de drone. Il qualifie toute marque de drone, peu importe son design, sa performance, qu’il soit à 4 ou à 6 hélices…

LiPo : (Lithium Polymer) le type de batterie adapté au drone lui permettant de voler le plus longtemps possible, soit pour une durée moyenne d’environ 25 minutes.

Radio commande : radio de drone, émettant sur la fréquence 2,4 ghz. Cet accessoire permet au pilote de communiquer et commander l’appareil de manière bidirectionnelle (émetteur – récepteur).

RF : un type de drone équipé de structure, moteurs, châssis, hélices, récepteur radio, centrale inertielle, batterie, radiocommande. Avec ce modèle RF ou « presque prêt à voler », l’usager doit faire lui-même le montage.

FPV ou « vue à la première personne » : terme utilisé pour décrire le vol en immersion que peuvent faire certains modèles de drones. Cela est possible grâce une caméra placée sur l’avant qui permet de suivre tout le vol comme si le pilote (avec lunette) était assis dans le cockpit d’un avion.

Summary
Quel est le meilleur drone en 2017 ?
Article Name
Quel est le meilleur drone en 2017 ?
Description
Les drones font partis des appareils les plus vendus actuellement. Ils sont généralement utilisés pour enregistrer de magnifiques vidéos panoramiques mais pas seulement. Ce guide d’achat va justement vous permettre de choisir le meilleur drone répondant au mieux à vos critères et à l’utilisation que vous souhaitez en faire.
Author
Publisher Name
F6 Des Questions Matérielles